Ajouter mes sites favoris à mon itinéraire

    La mer de la "Riviera di Rimini"

    La mer Adriatique est celle qui baigne toute la Côte de Rimini. C’est la mer où, beaucoup d’entre nous, prennent des bains rafraîchissants en été.

    Depuis Bellaria Igea Marina jusqu’à Cattolica, la région compte 40 kilomètres de côtes sur les 800 kilomètres de côte dans son ensemble.
    L’eau est basse et le fond sableux, voilà pourquoi se baigner ici est joli, amusant et sûr, tout spécialement pour les enfants qui peuvent être facilement contrôlés par leurs parents. Seulement au large, en pleine mer, nous enregistrons une profondeur modeste, de 100 mètres environ, alors que la Mer Adriatique touche, dans le Sud, les 1200 mètres de profondeur.

    Les eaux de baignade sont constamment contrôlées par la Société Océanographique Daphne qui fait partie de l'Agence Régionale pour la Prévention en matière d’Environnement, dont l’acronyme italien est ARPA et qui délivre, chaque semaine, des bulletins d’information spécifiques.

    Vers la moitié du siècle dernier, en cette région, nous avons enregistré de considérables érosions et certaines localités touristiques ont été obligées d’adopter des barrières brise-lames (les rochers) qui, avec le temps, ont permis de faire reculer les eaux et d’élargir les plages.
    Les plages que nous voyons aujourd’hui sont le résultat d’un long travail de contrôles, de soins et d’investissements en ce secteur.

    La mer Adriatique à Rimini est généreuse et riche en poissons. Bien de bateaux de pêche partent tôt, le matin, et reviennent quelques heures plus tard avec des anchois, des squilles, des mulets, des marbrés, des limandes, des morues, des maquereaux, des seiches, des soles, des rougets et d’autres tipes de poissons que l’on peut acheter frais dans poissonneries de la zone.
    Outre les poissons, vous trouverez aussi des coquillages, des escargots de mer, des pieds de pélican (en dialecte local « garagolo »), des moules, des pectinidés, des tellines, etc.

    Curiosités

    • quand Venise était l’une des plus puissantes villes de la mer Adriatique, cette mer était appelée « golfe de Venise »; dans les codes maritimes de la ville on trouvait même l’appellation notre canal comme s’il s’agissait d’un prolongement du Canal Grand.
    • en face de Rimini, plus ou moins à 130 kilomètres à vol d’oiseau, de l’autre coté de la mer, s’étend la Croatie.
    • jusqu’à il y a deux siècles, surtout dans le Nord de la mer Adriatique vivaient des grands prédateurs comme des requins, des raie mantas et des thons: ils sont disparus au cours des siècles, remplacés par les poissons plus petits que l’on pêche aujourd’hui.

    Envoyer un commentaire

    Votre avis nous intéresse!
    Ce site vous convient-il? Avez-vous remarqué quelque erreur? Remplissez le champ avec vos remarques
    Dernière mise à jour: 27/02/2019