Ajouter mes sites favoris à mon itinéraire
    Malatesta & Montefeltro

    Vallée du Marano

    Coriano


    Après le Marecchia et le Conca, le Marano est le troisième cours d’eau, par ordre d’importance, de la province de Rimini. Sa petite vallée, aux caractéristiques d’un grand intérêt environnemental et culturel, présente des maquis boisés se classant parmi les biotypes les plus importants du territoire, résidus d’une ancienne et unique ceinture boisée qui recouvrait toute la zone, interrompue par le seul affleurement de rochers et par le lit du torrent. Le Marano naît sur la frontière entre la province de Pesaro (communes de Montegrimano et de Sassofeltrio) et la République de Saint-Marin, sur le mont Ghelfa (581 m), serpentant jusqu’à la mer Adriatique pour s’y jeter dans la localité de Spontricciolo, à la limite entre Rimini et Riccione, après un parcours d’environ 30 km.
    Sa partie intermédiaire baigne les communes de Coriano et de Montescudo, traversant de douces collines, de vastes vallées et des arêtes rocheuses émoussées à la riche végétation arborescente. La zone de Fiumicello, sur la frontière avec Saint-Marin, disparaît sous un bois splendide de chênes pédonculés, de peupliers blancs et d’espèces de saules variées.
    L’aire constitue le Parc fluvial du Marano, que la commune de Coriano a institué avec beaucoup de sensibilité. Caractérisé par un parcours tortueux, le torrent présente en cours d’année des débits des plus variables.
    Comme tout torrent, il calque le régime pluviométrique, enregistrant en été des débits pratiquement nuls. Son parcours se fait très tortueux et dessine de larges boucles dans la partie marécageuse de son bassin, partie qui se termine par un simple estuaire. Coriano, qui est le centre principal de la vallée du Marano, offre un site de verdure surprenant, très bien équipé pour les activités de plein air. L’aire du parc s’étend d’Ospedaletto à la frontière avec Saint-Marin, offrant toutes sortes d’activités, des promenades à pied ou à cheval aux randonnées à vélo.
    Elle offre également un lac, fréquenté entre autre pour la pêche sportive, et plusieurs manèges hippiques.
    Les environs ont aussi beaucoup à offrir. Le bois d’Albereto, le long du versant droit de la vallée, dans la commune de Montescudo, est un trésor environnemental qui s’étend sur 25 hectares, riche en mûres, champignons, truffes et asperges. Dans le hameau homonyme, le splendide château médiéval (Castrum Albareti), l’une des forteresses de la seigneurie des Malatesta, offre un horizon qui embrasse toute la côte romagnole, de Milano Marittima au promontoire de Gabicce. Il est également accessible par des parcours cyclo-piétonniers et à cheval, qui relient la forteresse malatestienne du chef-lieu de Montescudo aux châteaux des communes voisines, parcourant le fleuve Conca jusqu’à Cattolica, ainsi que par le sentier du Marano, traversant la commune de Coriano jusqu’à Riccione.
    Le territoire corianais bordant le Marano abrite les vestiges de bien sept châteaux médiévaux, le plus important étant le château du même chef-lieu de Coriano, largement restauré; les autres sont Cerasolo, Passano, Mulazzano, Besanigo, Monte Tauro et Vecciano. Montant vers Montescudo, qui offre un agréable centre historique, la zone est caractérisée par son traditionnel artisanat de terres cuites et, dépassant la frontière de Saint-Marin de quelques mètres, le lac Faetano permet de participer ou d’assister aux concours de pêche ou encore de passer une belle journée au sein d’une nature verdoyante.

    Contacts

    Parco del Marano

    Envoyer un commentaire

    Votre avis nous intéresse!
    Ce site vous convient-il? Avez-vous remarqué quelque erreur? Remplissez le champ avec vos remarques
    Dernière mise à jour: 27/02/2019