Localités

Coriano

Harmonie et légèreté sont les sensations offertes par cette campagne traversée par le torrent Marano, derrière Rimini et la mer. Les cultures prisées, dont la vigne et l’olivier, caractérisent une terre fertile et riche, habitée et exploitée depuis des milliers d’années. Les premiers témoignages de ce passé remontent à l’âge du fer. Les nombreux fours à briques et les villas y parlent de la domination de Rome, dès le IIIe s. av. J.-C.
Une première fortification, en 1202, appartint à l’église de Ravenne, pour passer rapidement aux mains des Malatesta qui, sous Sigismondo Pandolfo, reconstruisirent le château en 1440. Une centaine d’années plus tard, les Sassatelli de Imola succédèrent aux Malatesta, donnant à Coriano les armoiries de la ville visibles sur la porte d’accès du XVIe s. de la fortification, fortification dont il reste l’enceinte extérieure, les tours polygonales et le double système de portes. Ce fut le pape Clément VII qui donna la juridiction du territoire corianais à la famille Sassatelli en 1528.
Le territoire communal confie les traces de bien sept châteaux, y compris celui du même petit centre, dont l’une des maisons abrite l’Antiquarium, une exposition permanente de pièces retrouvées dans la zone, alors que sa cour conserve une belle glacière. Mais l’histoire plus récente y a aussi laissé des traces éloquentes, première entre toutes, le Cimetière de guerre anglais, qui accueille les dépouilles de 1496 soldats, une bonne partie de la VIIIe armée anglosaxonne. En 1944, ses campagnes furent le théâtre de la bataille entre les forces alliées et les troupes allemandes pour le percement de la Ligne Gothique.
Il s’agit d’un lieu de mémoire qui sera opportunément valorisé par le “Système Territorial en Réseau de la Ligne Gothique” que les institutions locales et régionales sont sur le point de réaliser pour exalter le patrimoine historique et culturel, avec une référence particulière à la Seconde Guerre mondiale. C’est également ici que naquit Giovanni Antonio Battarra en 1714, l’un des premiers chercheurs scientifiques du domaine de l’agriculture qui inventa, sans le savoir, la science aujourd’hui appelée “ethnographie”.

A quelques kilomètres de Saint-Marin et des localités maritimes, dont Riccione, cette commune est richement équipée pour un séjour à consacrer aux activités de plein air, dont les promenades à cheval, à vélo, à VTT, à pied, surtout dans le Parc du Marano, et aux arômes des produits de sa terre, notamment le vin et l’huile, protagonistes de deux importantes foires d’automne.

Patron: Saint Sébastien le 20 janvier.

Information touristique et Comité Provincial des Associations Touristiques Pro Loco
piazza Mazzini, 10 - Coriano tél. 0541 656255 - fax 0541 656255
www.prolococoriano.it
[email protected]


à visiter
Antiquarium malatestiano
bourg
cimetière de guerre anglais
eglise San Giovanni Battista
eglise paroissiale Santa Maria Assunta
musée Elizabéthain
théâtre municipal
vallèe du Marano

parcourir la publication en linie


Superficie: 46.81 kmq


Population: 10.511


distances/temps de:
Rimini 10 km 10 min.
Riccione 7 km 10 min
Bellaria 22 km 25 min
Cattolica 16 km 25 min
Misano 10 km 10 min

sortie d’autoroute: Rimini Sud km 9
gare de chemin de fer: Rimini km 11
aéroport: Rimini Miramare km 7
sorties d’autoroute dans un rayon de 10 km: Rimini et Riccione

routes nationales: SS 72 Saint-Marin
routes provinciales:
SP 31 Flaminia Conca pour Rimini
SP 41 Montescudese
SP 49/50 Marano-Marecchia pour Santarcangelo et Misano Adriatico

gares de chemin de fer dans un rayon de 10 km: Riccione et Misano Adriatico
lignes d’autobus: START Romagna

Contacts

Municipio/Town hall - Piazza Mazzini, 15 - Téléphone: (+39) 0541 659811 - Fax: (+39) 0541 659861 - [email protected] - http://www.comune.coriano.rn.it
Coriano
Municipio/Town hall - Piazza Mazzini, 15

43.97111189711886; 12.601659830688465

Envoyer un commentaire

Votre avis nous intéresse!
Ce site vous convient-il? Avez-vous remarqué quelque erreur? Remplissez le champ avec vos remarques
Dernière mise à jour: 13/06/2017
Ajouter mes sites favoris à mon itinéraire