Ajouter mes sites favoris à mon itinéraire

    Montefiore Conca

    Ce petit pays fait partie du club Les plus beaux villages d’Italieet a obtenu le Drapeau Orange du Touring Club italien.
    Sa forteresse, imposant édifice malatestien qui se découpe, imprenable, sur la vallée du fleuve Conca, accapare le regard et son petit bourg d’empreinte médiévale, tout aussi fascinant, invite à la visite. Tout autour, la verdure de bois intacts et de douces campagnes cultivées s’offre avec générosité alors que la Riviera s’étend à l’arrière-plan et que la mer dessine la ligne d’horizon. Montefiore est un lieu à visiter en toute période de l’année: lorsque l’hiver blanchit ses sommets et la crèche vivante défile entre ses murs du XIVe s.; au printemps, quand la campagne fleurie se dévoile et les rites de Pâques nous ramènent au passé; en été, lorsque ses places et les cours de la forteresse résonnent de musique et de voix et que les fêtes s’y succèdent, entre art et spectacles; quand la terre d’automne, généreuse en parfums et en saveurs, offre ses nombreux produits de qualité tels que les châtaignes et l’huile d’olive vierge extra.
    Le Castrum Montis Floris est mentionné pour la première fois au XIIe s., dans une concession faite par le pape Alexandre III à l’Eglise de Rimini. Mais ses origines sont beaucoup plus anciennes, les témoignages de l’âge du fer et de l’époque romaine en sont la preuve.
    Les traces les plus nombreuses remontent toutefois au Moyen Age, lors de la présence de la puissante famille des Malatesta, qui, en 1322, acheta à la commune de Rimini et au pape tous les droits sur Montefiore, la transformant en un bien exclusif de la famille. Ce fait explique le soin avec lequel ils en ont embelli et renforcé le château, édifice utilisé comme puissante machine militaire et résidence de vacances de la famille, le dotant de toutes les commodités.
    Ses murs y virent naître un Malatesta, Galeotto Belfiore, en 1377, et accueillirent des personnages illustres tels que papes et empereurs. Le bourg s’enrichit de palais, d’églises et de monastères, dont il reste les marques et les vestiges. Après la chute des Malatesta, elle fut gouvernée par Borgia, puis par la République de Venise et par le prince de Macédoine, Constantin Comnène, qui y mourut en 1530. Puis elle passa sous l’Eglise, comme le reste de la Romagne. C’est aujourd’hui une destination incontournable, sous tous    les aspects.
    Parallèlement à la beauté du paysage et des monuments, dont la splendide forteresse, elle offre d’agréables parcours à pied, à cheval ou à vélo et d’excellentes structures d’hébergement. Montefiore est également une Commune amie du Tourisme itinérant.

    Patron: Saint Paul le 25 janvier.


    Bureau d’informations touristiques Unione Valconca

    via Roma, 3 - Rocca Malatestiana 
    tél. 0541 980035 fax 0541 980206 (Mairie) 
    [email protected]

     


    à visiter

    bourg
    eglise S. Paolo
    eglise de l’Hôpital
    porte Curine
    forteresse des Malatesta
    sanctuaire de Notre Dame de Bonora

    parcourir la publication en linie


    Superficie: 22,41 kmq


    Population: 2.278


    Distances/temps de

    Rimini 30 km 35 min
    Riccione 17 km 20 min
    Bellaria 42 km 45 min
    Cattolica 17 km 20 min
    Misano 17 km 20 min

    sorties d’autoroute: Riccione et Cattolica km 17
    gare de chemin de fer: Riccione km 17
    aéroport: Rimini Miramare km 26

    routes provinciales:
    SP 36
    SP 36/Bis

    lignes d’autobus de Rimini:  START Rimini

     


    Contacts

    Municipio/Town hall - Via Roma, 3 - Téléphone: (+39) 0541 980035 - Fax: (+39) 0541 980206 - [email protected] - http://www.comune.montefiore-conca.rn.it

    Documents

    Envoyer un commentaire

    Votre avis nous intéresse!
    Ce site vous convient-il? Avez-vous remarqué quelque erreur? Remplissez le champ avec vos remarques
    Dernière mise à jour: 21/02/2019