Ajouter mes sites favoris à mon itinéraire

    San Leo

    Ce petit pays fait partie du club Les plus beaux villages d’Italieet a obtenu le Drapeau Orange du Touring Club italien.

    San Leo, merveilleuse capitale d’art, citée par Dante Alighieri dans la Divine Comédie, est la clef de voûte de la région historique du Montefeltro, région à laquelle elle a donné son nom. Célèbre pour ses événements historiques et géopolitiques, lieu de tournage de films et de documentaires, destination touristique par excellence, c’est une perle précieuse de la province de Rimini.
    L’extraordinaire conformation du lieu, un imposant rocher aux parois à pic, en a déterminé, dès l’époque préhistorique, la double valeur militaire et religieuse, témoignée par des édifices de grande valeur architecturale et artistique. La ville s’appelait Monte Feltro, de Mons Feretrus, nom lié à l’important établissement romain créé autour du temple dédié à Jupiter Feretrio (Jupiter Feretrius). Les Romains construisirent une fortification en son point le plus élevé dès le III s. av. J.-C. La période paléochrétienne (IIe s. apr. J.-C.) se caractérise par la christianisation du lieu due à l’arrivée de Léon et de Marin, deux tailleurs de pierres dalmates qui fondèrent les communautés chrétiennes de San Leo et de Saint-Marin, favorisant la diffusion du christianisme dans toute la région, jusqu’à la naissance du diocèse de Montefeltro. Léon est considéré comme le premier évêque de la circonscription et c’est à lui que l’on doit la construction du sanctuaire original sur lequel, à l’époque carolingienne, fut édifiée l’église paroissiale, modernisée à l’ère pré-romane. C’est après le VIIe s. que fut construite la cathédrale, dédiée au culte de saint Léon. Elle fut rénovée en 1173, prenant des formes romano-lombardes, et unie au puissant beffroi d’origine byzantine. Au XIIe s., la civitas Sanctis Leonis comprenait déjà le palais de l’Evêché, la résidence des chanoines et d’autres édifices voulus par les seigneurs Montefeltro. Venus de la Carpegna voisine, ces derniers s’y étaient établis vers la moitié du XIIe s., tirant leur nom de l’ancienne cité-forteresse de Montefeltro-San Leo. La ville avait été la capitale d’Italie, depuis 962, sous le règne de Bérenger II.
    De nos jours, l’admirable centre historique a préservé toute sa beauté et toute sa rigueur, offrant d’anciennes constructions romanes telles que l’église paroissiale, la cathédrale et la tour, et de nombreux édifices Renaissance, comme le palais médicéen, siège de l’élégant Musée d’art sacré, la résidence des comtes Severini-Nardini et le palais Della Rovere, siège de la mairie. La place centrale est dédiée à Dante, qui y fut accueilli à l’instar de saint François, ce dernier y ayant reçu en don, de la part du comte de Chiusi, le mont de la Verna. La forteresse de Francesco di Giorgio Martini, sur la pointe la plus élevée du rocher, fut la prison de Giuseppe Balsamo, connu comme comte de Cagliostro, de 1791 à sa mort, en 1795.

    Informations touristique
    piazza Dante, 14 tél. 0541 926967 fax 0541 926973
    [email protected]
    www.san-leo.it


    à visiter
    beffroi
    château Pietracuta
    cathédrale San Leone
    église et couvent Sant’Igne
    couvent des Fréres mineurs
    forteresse et musée
    musée d’art sacré
    église paroissiale préromane
    palais Nardini
    palais della Rovere

    parcourir la publication en linie


    Superficie: 53,32


    Population: 2.883


    comment y arriver:
    route nationale: SS 258 de Rimini km 20
    autoroute: péage Rimini Sud km 20
    chemin de fer Rimini
    aéroport: Rimini - Miramare km 30
    bus: START Romagna Rimini Novafeltria


    Contacts

    Municipio/Town hall - Piazza Dante, 1 - Téléphone: (+39) 0541 916211 - Fax: (+39) 0541 916184 - [email protected] - http://www.comune.san-leo.rn.it

    Envoyer un commentaire

    Votre avis nous intéresse!
    Ce site vous convient-il? Avez-vous remarqué quelque erreur? Remplissez le champ avec vos remarques
    Dernière mise à jour: 21/02/2019