Ajouter mes sites favoris à mon itinéraire
    Personnages, histoire, traditions

    Federico Fellini

    Rimini

    Federico Fellini est l’un des réalisateurs les plus connus, les plus aimés et les plus appréciés.
    Né à Rimini le 20 janvier 1920, il est mort à Rome le 31 octobre 1993. Il repose dans le cimetière de sa ville natale, à côté de sa femme, Giulietta Masina.
    Sa tombe représente une grande voile qui prend le large vers l’éternité, réalisée par Arnaldo Pomodoro.
    Il a fréquenté le lycée classique (série littéraire) de Rimini et a commencé à gagner son premier argent de poche comme caricaturiste. Le gérant du cinéma Fulgor, sur le corso d’Augusto, rue principale de la ville, lui commissionnait des portraits d’acteurs à exposer dans le hall.
    En 1937, il fonda, avec le peintre Demos Bonini, la bottega Febo, un petit atelier où ils exécutaient des caricatures de vacanciers. L’année suivante, il commença à collaborer avec des journaux et des revues comme dessinateur de vignettes et, en 1939, il s’établit à Rome, sous le prétexte de s’y inscrire à la faculté de droit. Mais, dès les premiers temps, aimant fréquenter le monde des variétés et de la radio, il fit vite la connaissance de nombreux acteurs dont Aldo Fabrizi et Erminio Macario, commençant à écrire des scénarios et des gags. En 1943, il rencontra à la radio Giulietta Masina, qu’il épousa en octobre de la même année. Il vécut loin de Rimini mais la garda toujours dans son cœur, transposant ses souvenirs dans Amarcord, l’une de ses pellicules les plus célèbres, film extraordinaire réalisé avec Tonino Guerra, qui lui valut son quatrième Oscar. Rimini en est la véritable protagoniste, avec ses places, ses rues, ses gens et sa langue, dialecte romagnol de Rimini. Ces lieux constituent aujourd’hui un parcours culturel et touristique fascinant.
    Dans le centre, l’arc d’Auguste, la forteresse des Malatesta, le cinéma Fulgor, la piazza Cavour, avec la statue du pape et la fontaine de la Pigna, la bibliothèque, qui était le siège de son lycée; et, sur le bord de mer, le fabuleux Grand Hotel, le port et la grande plage d’où l’on alla regarder le passage du luxueux transatlantique Rex.

    Il existe aussi un endroit où l’on peut admirer ses objets, de son chapeau à son écharpe, ses livres, les costumes de ses films et, surtout, ses dessins, les dessins qu’il aimait faire à tout moment, même à la table d’un restaurant, griffonnant sur une serviette en papier. Tout cela est conservé auprès du Musée Fellini, situé au centre de la ville, où se trouve également le siège de la Fondation Fellini, dont le matériel et les œuvres sont exposés temporairement et cycliquement, tant en ces lieux qu’ailleurs dans le monde. Il s’agit de films, d’œuvres, de lettres et de dessins du réalisateur, de photographies de scènes, de documents photographiques et graphiques, d’épreuves de scénographies, de costumes, de prix et autre. Depuis 2006, il conserve également le célèbre ouvrage autographe fellinien, le Livre des rêves, qui contient la documentation vicennale de la production onirique du réalisateur.

    Envoyer un commentaire

    Votre avis nous intéresse!
    Ce site vous convient-il? Avez-vous remarqué quelque erreur? Remplissez le champ avec vos remarques
    Dernière mise à jour: 10/02/2016