Ajouter mes sites favoris à mon itinéraire
    Personnages, histoire, traditions
    Malatesta & Montefeltro

    Tonino Guerra et les Lieux de l’Âme

    Pennabilli

    Tonino Guerra est un poète et un scénariste de renommée internationale. Il est né le 16 mars 1920 à Santarcangelo di Romagna, ville dans laquelle il est revenu après être resté trente ans à Rome. Il vit aujourd’hui à Pennabilli. Sa carrière littéraire est ponctuée de prestigieuses récompenses, notamment dans le domaine du cinéma, grâce aux nombreux scénarios écrits pour les plus grands réalisateurs du monde, dont Federico Fellini.

    Mais Tonino Guerra est également un artiste multidisciplinaire. Il se consacre en effet à la peinture, à la céramique, à l’architecture du paysage et à la conception d’installations artistiques, installations qui ont été réalisées dans tout le territoire de la province de Rimini.

    Partant de la haute vallée du Marecchia, Torre di Bascio, petit hameau de Pennnabilli, est un lieu qui ne peut ne pas être visité. Il y a créé Le Jardin Pétrifié, “pour ne pas oublier les grands personnages”. A Casteldelci, il a installé La Grande Rose, un hommage pour les morts, à Petrella Guidi, les paroles qui évoquent Federico Fellini et Giulietta Masina, et, à Sant’Agata Feltria, la Fontaine de l’Escargot, en hommage à la lenteur.
    Tout le centre historique de Pennabilli se présente comme une mosaïque pleine de fantaisie. Les tesselles qui la composent sont: Le jardin des fruits oubliés, “un musée de saveurs” qui réunit les plantes disparues et de nombreuses installations artistiques; La route des cadrans solaires, “pour ne pas oublier que le temps se mesurait avec la lumière”; L'ange aux moustaches, un “musée d’un seul cadre”; Le sanctuaire des pensées, un jardin pour la méditation et pour la dialogue intérieur; Le refuge des vierges abandonnées, dédié aux statuettes qui décoraient les petites chapelles sur le bord des routes; Le Monde de Tonino Guerra, le musée qui offre une présentation de son œuvre à 360 degrés et où l’on peut souvent rencontrer l’artiste. Sur la rive du fleuve, son “cri pour une belle chose” a permis de sauver le Sanctuaire de Saiano.
    La moyenne vallée est par contre égayée par le jaillissement d’autres fontaines telles que L’Arbre de l’Eau, à Torriana, et La Fontaine de la Mémoire, à Poggio Berni. Quant à Santarcangelo, elle accueille le triomphe de ses créations. La Fontaine du Pré submergé, La Fontaine de la Grande Place, La Petite Fontaine de Francesca da Rimini, auprès de l’Hôtel Il Villino, La Sangiovesa, moderne revisitation de l’ancienne auberge, écrin d’innombrables œuvres conçues par l’artiste, car “on mange même avec les yeux”. L’Hôtel della Porta conserve une collection des rares mosaïques réalisées par l’artiste. Enfin, à Riccione, face à la mer, la fontaine grandiose intitulée Le Bois de la Pluie se dresse à l’extrémité de l’artère du Viale Ceccarini, en hommage à la fraîcheur qu’elle sait offrir lors des chaudes journées d’été.

    Contacts

    Salita Valentini, 1

    Envoyer un commentaire

    Votre avis nous intéresse!
    Ce site vous convient-il? Avez-vous remarqué quelque erreur? Remplissez le champ avec vos remarques
    Dernière mise à jour: 10/02/2016