Ajouter mes sites favoris à mon itinéraire
    Malatesta & Montefeltro

    Les endroits à voir en Poggio Berni

    Poggio Torriana

    In Poggio Berni

    Palais Marcosanti XIIIe s.
    C’était l’ancienne «Tomba» de Poggio Berni,à savoir, au Moyen Age, un domaine de campagne aristocratique fortifié. C’est l’un des lieux malatestiens les mieux conservés, qui domineles vallées de l’Uso et du Marecchia. Remarquer les bastions angulaires,les deux portes ogivales du XIVe s., dont la plus interne présenteun échiquier, motif héraldique malatestien. Il abrite aujourd’hui unestructure d’hébergement.

    Palais Astolfi XVIIIe s.
    Demeure fascinante, construite à la fin du XVIIIes. par un haut prélat qui grava ses armes archiépiscopales sur sesmurs. Ses fondations médiévales sont visibles au niveau des caves,celles-ci conservant aussi un moulin à huile. Les salles sont décoréesde fresques authentiques et sa cuisine conserve un beau four. Il abrite aujourd’hui une structure d’hébergement ainsi qu’un agritourisme.

    Musée du Moulin Sapignoli
    Récemment restauré et en mesurede fonctionner, il abrite le siège du Musée de la meunerie. Il documentetoute l’importance de ce territoire pour les Malatesta,comme réserve de leur puissance économique et comme grenierà blé de la seigneurie. Splendide édifice représentant la porte pourla “Route des Moulins de la Valmarecchia”, il offre plusieurs sallesd’exposition aménagées dans les anciens entrepôts et étables ainsiqu’une grande salle de meules et un beau parc de plus de 5000 m2.

    In Torriana et Montebello

    Forteresse de Torriana XVe s.
    Uniquement visitable de l’extérieur. D’époque malatestienne, elle a été largement remaniée dans la secondemoitié du XXe s. Il n’en reste que la porte d’accès, deux tours circulaires, la citerne, une partie des murs et le donjon. Elle est dominée par le petit édifice de l’église Santi Filippo e Giacomo, située sur le point le plus élevé du mont, d’où l’on peut jouir d’un splendide panorama sur la vallée du Marecchia. De sa position, la forteresse permettait de contrôler tout le territoire environnant et de signaler tout mouvement aux postes de garde et à Verucchio, face à elle,avec laquelle elle constituait un barrage contre les ennemis.

    Tour de Torriana XIIIe s.
    Récemment restaurée, elle domine unezone très panoramique.

    L’Arbre de l’eau
    C’est une fontaine située sur la piazza S. Allende, au centre du village, créée par le poète Tonino Guerra pour rendre hommage au fleuve Marecchia.

    Château de Montebello XIe s.
    Construit vers l’an 1000, son extraordinaire structure domine tout le village. Elégant et sévère, il révèleson origine comme ouvrage de défense et son développement en résidence aristocratique, grâce à une intervention de la seconde moitié du XVe s. Son donjon fait partie de la structure originale alors que ses salles et la belle cour remontent au XVe s., lorsque les comtes Guidi di Bagno, inféodés par le pape en 1463 et propriétaires actuels, succédèrent aux Malatesta. La visite du château, à nepas manquer, réserve de belles surprises, tant pour les trésors qui ysont conservés que pour sa légende. Entre autres, un précieux mobilierd’époques diverses (XIVe-XVIIIe s.), une collection de coffrefortset de bahuts dont un exemplaire doté d’un couvercle islamiquedu XIe s. semblant remonter aux croisades.

    Saiano
    Cet envoûtant petit éperon rocheux surgit en solitaire deseaux du fleuve, au sein de l’Oasis naturaliste, couronné par le complexe architectural d’un sanctuaire dit «de Notre-Dame de Saiano», qui est vénéré pour la miraculeuse Vierge du Rosaire (XVe s.) à laquelle s’adressaient les femmes sur le point d’accoucher. Il se reflète dans les lacs et dans les eaux du Marecchia, entouré d’un triomphe de verdure. Il ne reste que quelques ruines de l’ancienne fortification ainsi qu’une tour cylindrique aux formes byzantines. L’église, dédiée à la Bienheureuse Vierge du Carmel, qui doit sarécente restructuration à l’appui du poète Tonino Guerra, a été dotéed’une belle porte en bronze réalisée par le sculpteur Arnaldo Pomodoro, dite “La Porte qui recueille les couchers de soleil”.

    De Malatesta & Montefeltro: voyage dan les collines de Rimini

    Envoyer un commentaire

    Votre avis nous intéresse!
    Ce site vous convient-il? Avez-vous remarqué quelque erreur? Remplissez le champ avec vos remarques
    Dernière mise à jour: 16/03/2017