Ajouter mes sites favoris à mon itinéraire

    Les 10 endroits à voir en Sant'Agata Feltria

    Sant'Agata Feltria

    Forteresse Fregoso
    Siège actuel d’un musée, elle fut construite vers l’an 1000 puis radicalement transformée au XVe s. sur une initiative de Frédéric de Montefeltro, celui-ci en confiant alors les travaux à Francescodi Giorgio Martini. Ces interventions architecturales firent de cepuissant bastion de défense une demeure princière pour la fille de Frédéric, Gentile Feltria, qui épousa le noble Agostino Giovanni Fregoso. Elle fut ainsi agrandie en 1506 et embellie par de nouvelles structures et oeuvres d’art telles que les beaux plafonds à caissons du premier étage, les monumentales cheminées Renaissance et la chapelle hexagonale décorée de fresques du XVIe s.

    Collégiale
    Erigée au Xe s. et agrandie en 1520 par les Fregoso, elle abrite une crypte du VIIe s. Les chapelles latérales sont enrichies de précieux retables travaillés et dorés, des XVIIe et XVIIIe s., ainsi que d’oeuvres de valeur telles qu’un dramatique Crucifix en bois d’école allemande du XVes. et un retable représentant une Vierge à l’Enfant avec saint Antoine de Padoue, de Giovan Francesco Nagli, dit le Centino (1650).

    Théâtre Mariani
    C’est aujourd’hui un musée, dédié à l’ancien directeur de la fanfare de la ville, ami de Verdi. C’est l’un des plus anciens théâtres d’Italie. Entièrement réalisé en bois, il présente trois ordres de loges décorées d’effigies de personnages illustres. La petitesse desa salle en ellipse et de sa scène lui donne toute l’intimité d’un petit théâtre de cour. Il présente des lignes simples, en harmonie avec les arcs qui en couronnent l’entrée et avec le baldaquin qui se dresse sur la partie antérieure de la façade, assurant la fonction de tour civique.

    Couvent et église San Girolamo
    La structure en pierre, d’une chaude harmonie chromatique, abrite un cloître aux formes raffinées .L’église, initialement dénommée Beata Vergine delle Grazie, fut dédiée à San Girolamo au début du XVIIe s., lorsque les Fregoso commissionnèrent à l’école de Pietro Berrettini da Cortona le grandet merveilleux Retable du saint, représentant une Vierge à l’Enfant entourée des saints Girolamo, Christine, François et Antoine de Padoue,de 1640 env. L’ensemble abrite actuellement le Musée des arts ruraux de saint Girolamo et se compose de deux sections: une section d’art sacré, qui réunit des objets et ornements provenant de l’église et du couvent, et une section d’art rural, aux finalités sociales et éducatives. Elle accueille une exposition d’anciens objets d’artisanat localet un laboratoire pour l’apprentissage des métiers d’autrefois.

    Couvent des Clarisses
    Remontant au XVIe s., il conserve une intéressante collection de parchemins des XIIe-XIVe s. Sa fondation semble attribuable à sainte Claire, fondatrice de l’ordre, immédiatement après celle de San Domenico, où Claire s’était établie. L’église, de lamême époque, a été remaniée. La structure dispose d’une hôtelleri eavec usage de cuisine.

    Couvent des Capucins et sanctuaire
    Fait construire par les Fregoso en 1575, son église conserve une image de la Vierge Immaculée, dont l’instruction du procès concernant les nombreux prodiges a été autorisée par la Sacrée Congrégation des Rites à Rome. Elle est encore vénérée par les fidèles. Le couvent est organisé pour l’accueil de groupes.

    Sanctuaire Madonna del Soccorso
    L’église a toujours été soutenue par la communauté locale. Son portail porte la date de 1609. Elle abrite un beau retable doré représentant le miracle de la Vierge du Secours sauvant un enfant du démon. Plusieurs miracles sont attribués à la Vierge du Secours, vénérée depuis toujours par les habitants de la ville.

    La Fontaine de la Chiocciola
    Rappel poétique de la lenteur et des nécessités de l’âme pour cette fontaine créée par le poète Tonino Guerra; elle fait partie du parcours des Lieux de l’âme du même poète.

    Petrella Guidi
    Ce merveilleux petit bourg, qui a gardé un aspect authentique, mérite vraiment une visite. Les maisons en pierre bordantles petites ruelles pavées sont dominées par la tour, qui semble encore jouer son rôle premier. La porte du château porte les symboles du pouvoir: les armoiries des Malatesta et de l’Eglise. Des pièces archéologiques retrouvées en ces lieux témoignent d’une lointaine origine romaine. Au pied de la tour, un hommage du poète Tonino Guerra à Federico Fellini et à Giulietta Masina.

    A riveder le stelle (Revoyant les étoiles)
    Parcours de réflexion sur l’histoire de Jésus, avec la reconstruction des principales scènes de l’Evangile,d’une actualité émouvante. Les oeuvres artistiques d’artistes italienset étrangers créent un musée diffus inédit, proposant des étapes dans des lieux sacrés abandonnés ou dés affectés, voire hors des parcours habituels.

    De Malatesta & Montefeltro: voyage dan les collines de Rimini

    Envoyer un commentaire

    Votre avis nous intéresse!
    Ce site vous convient-il? Avez-vous remarqué quelque erreur? Remplissez le champ avec vos remarques
    Dernière mise à jour: 16/03/2017